26/05/2015

Crochet braids : Mon premier test



Helloooo beauties,
J’espère que vous allez super bien, moi ça va. Dans ce nouveau post je vous parle de ma première expérience crochet braids, je suis toujours dans ma phase de désir de ‘‘changer de tête’’ lol, la première expérience fut la coloration dont je vous parlais dans le post précèdent.

Le crochet braids est sans risque de me tromper la technique tendance actuelle chez nous, c’est une technique développée par nos sœurs américaines, de nombreuses vidéos très illustratives existent sur Youtube à ce sujet, j’en ai regardé plusieurs car j’étais littéralement sous le charme de cette technique que je la trouve simple à réaliser et mieux adaptée pour la protection des cheveux. 

La dernière fois que j’ai fait des tresses remonte à presque 02 ans car la casse que j’avais enregistré lorsque je les avais défait m’avais complètement découragé, lorsque j’ai découvert les crochet braids, j’étais très ravie car c’est une belle alternative qui permet d’avoir des tresses sans pour autant manipuler longuement ses cheveux.

La vidéo qui m’a inspiré pour ma coiffure est celle de la youtubeuse madeinJerseyyy dont le lien est le suivant : https://www.youtube.com/watch?v=riF5-sVQMQI.
Je trouve son tutoriel très simple et très bien fait, c’est exactement le résultat que je voulais.


Le crochet braids c’est quoi ?
Le crochet braids est une technique de coiffure qui permet d’intégrer des mèches ou extensions de cheveux dans les tresses couchées à l’aide d’un crochet spécial, il est une alternative au tissage avec couture.

Avantages :
  • Il laisse respirer votre chevelure et se veut plus respectueux 
  • Pas de sensation de traction des cheveux. On évite donc la casse ou la chute. 
  • Simple et facile à réaliser 
  • Donne un effet plus naturel 
  • Les raies laissent la possibilité d’aérer et d’entretenir le cuir chevelu 
  • Possibilité de varier les coiffures selon la texture des mèches choisies

Inconvénients :
-         Les mèches pourraient vite devenir rêches si vous optez pour un modèle sans tresses.
-         Les mèches pourraient s’emmêler au fil du temps surtout pour les coiffures ou les extensions sont posées sans être tressées.


Pour ma coiffure, j’ai eu besoin des éléments suivants :
1.    04 paquets de mèches marley braids : Je les ai acheté au magasin Sera American beauty Supply sis au carrefour avenue germaine à essos Ydé, le paquet coûte 3 500 FCFA. l'avantage avec ces mèches est qu'elles sont déjà sectionnées en petite portions utilisables directement, j'ai juste divisé chaque longueur en deux afin d'avoir la taille que je voulais.



2.    Un crochet : Je l’ai eu grâce la bloggeuse Jooryn Nina , merci miss
3.    Un peigne pour les tresses
4.    Une paire de ciseaux
5.    Une petite barre cylindrique fine sur laquelle j’ai tressé les marley braids en torsades:
NB : choisir une barre fine d'environ ½ cm de diamètre car si elle est trop grosse la base des tresses sera trop ouverte du coup elles ne seront pas jolies jolies lorsque le montage sera fait sur la tête. Chez moi je n’ai pu rien trouver d’autre que ‘‘le bras’’ en fer d’un vieux sceau lol, il était parfait pour l’occasion.


PROCESS: les étapes suivantes sont nécessaires afin d’obtenir cette coiffure
1.   Tresser les mèches en torsades : Cette étape prend assez de temps, l’avantage est que vous pouvez les faire selon votre planning, par exemple prendre 01heure chaque soir pour cela ceci pendant le nombre de jours nécessaires. Il m’a fallu environ 03 heures pour tresser les 04 paquets de mèches.
2. Faire des tresses couchées (nattes) sur ses cheveux : Ne pouvant pas les faire moi-même, j’ai eu recours à l’aide de ma frangine qui les a faites en 20 minutes environ.
3.    Utiliser le crochet pour fixer les mèches tresses sur les nattes :


1. Tresser les mèches en torsades 
Étapes à suivre pour obtenir les mèches tressées :

Etape 1 : Faire des twists avec les portions de mèches sur la barre métallique.

Etape 2: Enroulez le bout des tresses afin de former des boucles sur les pointes.

Etape 3 : Tremper les bouts des tresses dans de l’eau chaude pendant environ 02minutes afin de fixer les boucles.
Etape 4 : Essorer et défaire les boucles après refroidissement.
Etape 5 : Retirer les tresses une à une de la barre, elles sont prêtes à être utilisées.




2. Faire des tresses couchées (nattes) sur sa tête.
Pour les tresses , j’ai opté pour le modèle assez simple suivant,
 



3. Utiliser le crochet pour fixer les mèches tressées sur les nattes 
Suivre les étapes de la vidéo youtube donnée plus haut. La pose m’a pris environ 03h, les débuts étaient un peu difficiles vue que c’était ma toute première fois mais au fur et à mesure que j’avançais ça devenait de plus en plus facile.




Résultat final :
J’étais trèèèèèès contente de mon résultat, pour une première fois je dirai que je me suis très bien débrouillée, youpiiiiiiii :)




J’attends vos avis dans les commentaires les filles

Très bonne fin de semaine


Xoxo 







06/05/2015

J’ai (dé)coloré mes cheveux défrisés.



Hellooo les miss, cela fait un bout que je n’ai pas partagé avec vous les nouvelles de mes cheveux, ils vont plutôt bien malgré quelques légers bobos gérables.
Je vous annonçais il y a quelques temps sur la page facebook du blog que j’avais succombé à la coloration, ehh oui !! C’était le week-end du 07 mars. Je ressentais un grand besoin de changement depuis des mois coté capillaire, j’ai beaucoup hésité et fait plusieurs recherches avant de franchir le pas, je vous donne les détails dans ce post. 

Pour ma coloration j’ai utilisé la creme colorante CREME OF NATURE EXOTIC SHINE Ginger Blonde 10.01, le kit est composé de :


-         Un tube de crème colorante
-         Un flacon de gel colorant
-         Après shampoing intensif à l’huile d’argan
-         Manuel d’instructions et une paire de gants

Rassurez-vous je n'espérais pas du tout obtenir le même résultat que celui de la photo vu que mes cheveux sont noirs de nature, le guide des couleurs sur le kit permet d'avoir un aperçu du résultat mais celui-ci varie en fonction de la nature des cheveux.


Tout d’abord parlons en bref du changement de couleur des cheveux afros défrisés.

Coloration : Tout comme le défrisage, la coloration est un traitement chimique agressif pour le cheveu, elle consiste à modifier la mélanine du cheveu pour que les pigments du produit colorant puissent colorer la fibre.


Types de coloration
  • Coloration permanente : Le produit colorant change radicalement et de façon définitive la couleur naturelle des cheveux. La seule façon de revenir à votre couleur de base est de laisser pousser vos cheveux OU de décolorer complètement puis de recolorer derrière. Cette dernière option multiplie les manipulations chimiques et fragilise les cheveux
  • Coloration semi-permanente : Plus légère, elle s’estompe en moins d’une dizaine de shampoings. Elle va apporter éclat et reflet à la couleur de base des cheveux. Sans ammoniaque, elle permet de « pimenter » la couleur naturelle sans faire un virement à 180 degrés niveau changement.

La coloration n’est pas conseillée pour :
  • Les cheveux cassants, dévitalisés, secs
  • Cheveux fraichement défrisés : Il est conseillé d’espacer de minimum 02 semaines les traitements chimiques.


Ce qu’il faut faire avant de changer la couleur de ses cheveux :

  • Se rassurer que ses cheveux sont en bonne santé car un traitement chimique supplémentaire sur des cheveux défrisés abimés est une très mauvaise idée. Il faut faire des soins restructurant avant de penser à la (dé)coloration.
  • Attendre minimum 02 semaines après un défrisage avant de procéder à la (dé)coloration.


 
Étapes

1. Une semaine avant la coloration : Soin profond protéiné, ceci afin de fortifier d’avantage mes cheveux. 

2. Jour de coloration :
Préparation
-         J’ai mélangé les produits du tube et d flacon plastique
-         J’ai sectionné mes cheveux en 04 parties

Application et temps de pose
-        J’ai appliqué le mélange d’abord sur les bouts, puis sur des petites sections de cheveux une heure après, ceci afin de créer des nuances.
-        Temps de pose : Humm, je n’ai pas du tout respecté le temps de pose mentionné sur la notice, il est recommandé de laisser poser environ 30 minutes, j’ai RIEN constaté comme changement après 30 minutes ni une heure, donc j’ai prolongé…environ 4h… aïe je sais, catastrophe capillaire !!!.

En fait je m’attendais un peu à ça vu les nombreuses vidéos que j’ai regardé sur youtube, cela dépend de la couleur de base des cheveux et de leur nature, les miens étaient noirs, donc normal car il fallait un peu plus de temps pour que les pigments du produit à pénètrent dans le cheveu et diminuent la mélanine.

Soin post coloration
-        Apres avoir rincé le produit, j’ai appliqué le Aphogee 2 min reconstructor que j’ai laissé poser 15 minutes sous casque chauffant, puis j’ai fait un shampoing avec mon reste de shampoing neutralisant d’un de mes anciens défrisages (Ultra sheen supreme).
-     Soin hydratant : ORS replenishing conditioner + 1c.a.c miel +1c.a.c d’huile d’argan + 1c.a.c huile de carapate.
-         Leave-in : Cantu shea butter


Résultats :
Déjà j’ai très vite constaté un changement au niveau de la texture de mes cheveux, ils étaient quelque peu mous, j’ai constaté que j’avais perdu du volume :( , une fois de plus je m’attendais à ce résultat car on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Au finish je suis très contente du résultat :) , je voulais du miel et j’ai eu du miel !.



Je vous souhaite une excellente fin de semaine.


18/02/2015

DIY : Comment je fais mon huile de Coco

Helloo beauties, tout en vous souhaitant d’aller bien, je vous présente dans ce post le procédé complet d’ostension de mon huile de coco, cet article a été demandé par plusieurs d’entre vous et j’espère que vous en serez satisfaites. 

D’abord parlons des bienfaits de l’huile de coco sur nos cheveux :

Propriétés de l’huile de coco
L’huile de coco est une huile extraite de la pulpe de noix de coco riche en vitamines et oligoéléments. La structure moléculaire de cette huile fait d’elle l’huile par excellence pour les cheveux car elle est capable de pénétrer le cheveu en profondeur pour le nourrir de l’intérieur. Elle a des propriétés hydratantes, réparatrices et revitalisantes.L’huile de coco est riche en vitamine E, en vitamine K, vitamine B3, B6, fer, zinc...


Comment utiliser l’huile de coco ?
  • Soin avant shampoing (Pre-poo) : Appliquez l’huile sur le cuir chevelu et les cheveux puis recouvrir la tête d’un bonnet plastique, laissez poser quelques heures avant le shampoing ou toute la nuit
  • En bain d'huile: Une fois par semaine afin de nourrir le cuir chevelu et les cheveux
  • Pour sceller l’hydratation : Utilisez l’huile de coco après avoir appliqué la lotion hydratante, l’huile permettra de conserver l’hydratation dans le cheveu, l’huile de coco est une huile légère donc n’alourdis pas les cheveux.


Préparation
Pour environ 300ml d’huile vous aurez besoin de :
  • 10 à 12 belles noix de coco bien mures : la qualité de la noix est très importante, choisissez des noix matures et bien dures à l’intérieur. J’achète mes noix au marché mokolo et je préfère toujours qu’elles soient cassées sur place, question de me rassurer de la qualité. 
  • Deux grands bols 
  • 1,5 litre d’eau 
  • Une louche ou cuillère
Temps de repos + préparation : 10h


1. Cassez les noix, les découper en très petits morceaux ensuite passer dans le mixeur, afin d’obtenir une pâte. Vous pouvez aussi utiliser une râpe ou toute autre machine, le but étant de réduire les noix en pâte.



2. Mettez la pâte obtenue dans un bol puis y ajouter l’eau, bien remuer.




3. Ensuite utilisez une passoire très fine ou un tamis afin de recueillir le jus. Bien presser les déchets pour recueillir le maximum de jus.

 
 


4. Mettez le jus obtenu dans un bol propre et laisser reposer à température ambiante  pendant 8h environ.

 
Certains conseillent de laisser reposer pendant 24h mais  j’ai testé cela la première fois et je n’ai pas du tout aimé l’odeur de mon huile car ce long repos entraine la fermentation de la composition, ce qui fait disparaitre la bonne odeur fruitée et délicieuse du coco. Je recommande un repos de 08h maximum pour cette raison.


Après repos, le mélange aura deux phases, une partie liquide au fond et une crémeuse au-dessus, la partie crémeuse est le lait de coco (le lait de coco est riche en protéines, il peut aussi être utilisé comme masque).



5. Mettez une poêle ou une petite casserole à chauffer au feu. La partie qui nous intéresse ici est la partie crémeuse, utilisez une cuillère ou une louche afin de recueillir le lait de coco puis le mettre dans la casserole chaude,  laissez le lait mijoter afin que l’eau s’évapore.


6. Après quelques minutes, l’eau s’étant évaporée, vous obtiendrez votre huile de coco, la pulpe restera tout au fond de la casserole. 
Astuce: Ne pas laisser le lait de coco au feu pendant longtemps afin d'éviter que la pulpe du fond ne sèche complétement,  ceci évite d'avoir une huile trop sèche. 

Recueillir l’huile et laissez refroidir puis la conserver dans une bouteille ou tout autre bocal.



Je vous souhaite une excellente fin de semaine, vos remarques et suggestions sont attendues dans les commentaires ^^.

 
A très bientôt 


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...