03/09/2013

Les macérâts huileux

Qu'est-ce que la macération?

La macération est une opération qui consiste à laisser séjourner un corps solide dans un liquide ou dans un milieu humide pour extraire certains principes actifs ou nutritifs de ce corps. La solution obtenue constitue un macérât.
 

Qu'est-ce qu'un macérât huileux?
Le macérât huileux est obtenu par une opération qui consiste à laisser infuser des plantes (feuilles, graines, fleurs ou racines…) dans une huile végétale pendant un certain temps afin d’en extraire les principes actifs.


Comment utiliser un macérât ?
Le macérât ainsi obtenu peut être utilisé comme n'importe quelle huile végétale dans vos  préparations, ou tout simplement comme huile de soin.


Particularités du macérât
Le macérât est une bonne technique qui permet de profiter des bienfaits des plantes dont l’extraction des principes actifs n’est pas souvent aisée. Prenons par exemple la carotte, le basilic.., ces plantes ne contiennent pas d’huile et renferment plusieurs actifs, faire un macérât de ces plantes permettra de profiter de leur bienfaits, en usage externe (ou interne).
Retenez que ce sont surtout les plantes contenant des Huiles essentielles qui sont "macérables" puisque ce sont ces HE qui vont être libérées dans l'huile. Vous pouvez aussi associer plusieurs plantes dans une même huile. 

Vous pouvez utiliser des plantes sèches ou des plantes fraiches,  mais si vous optez pour ces dernières, la macération sera plus délicate et fragile, dans ce cas il sera préférable d’opter pour une macération à chaud qui diminuera les risques de fermentation et de moisissures que pourraient causer la longue durée du macérât.
Théoriquement, la quantité des plantes séchées représente environ 10% du poids total du macérât, mais l'essentiel est surtout que l'intégralité des plantes soit recouverte d'huile. Utiliser l’huile végétale de votre choix : Huile d’olive, huile de coco, huile de tournesol, huile d’avocat…


Les techniques de macération
Il existe deux procédés de macération:
1.  La macération à chaud : La macération à chaud est plus rapide, elle dure de 2 à 4 heures, c’est un procédé de macération recommandé pour les plantes humides.  
  • Remplir à moitié le contenant (en verre) de la quantité de plante nécessaire 
  • Compléter la moitié restante avec une huile végétale de votre choix
  •  Placer au bain marie à petit feu, et veiller à ce que le niveau de l’eau soit à 4 cm environ du couvercle de votre contenant et laisser mijoter pendant environ 2 heures 
  • Puis retirer le bain marie du feu et le laisser reposer pendant encore une heure dans l’eau chaude
  • Filtrer le macérât dans un flacon à l'aide d'un filtre à café ou un linge, Il est important de bien presser les plantes pour en extraire toute l’huile. 
  •  Si besoin ajouter de la vitamine E pour éviter le rancissement de l’huile

2. La macération à froid. La macération à froid est un procédé qui demande une plus longue période de macération, de 3 à 6 semaines.  
  • Remplir à moitié le contenant (en verre) de la quantité de plante nécessaire 
  • Compléter la moitié restante avec une huile végétale de votre choix 
  • Fermer et conserver à l’abri de la lumière 
  • Laisser reposer entre 03 et 06 semaines en secouant de temps en temps le pot (tous les jours ou tous les deux jours) 
  • Après un mois de macération environ, filtrer le macérât dans un flacon à l'aide d'un filtre à café ou un linge, Il est important de bien presser les plantes pour en extraire toute l’huile.
  • Si besoin ajouter de la vitamine E pour éviter le rancissement de l’huile

Il est possible de cumuler les deux méthodes afin d’extraire le plus d’actifs possible.


Macération au soleil ou à l'ombre?
Une polémique reste quant-à la macération à l’ombre (à l’abri de la lumière) et la macération au soleil… Moi particulièrement, je préfère opter pour la macération à l’abri de la lumière/chaleur afin d'éviter le rancissement précoce de la préparation. Il ne fait pas soleil tous le temps en plus le changement constant de la température (au soleil en journée/ à l'ombre dans la nuit), l'humidité crée à l'intérieur du bocal fermé par l'exposition au soleil/lumière peux accélérer le rancissement du macérat.

N’oubliez pas d’étiqueter (nom + date de filtration) vos macérât si vous en avez plusieurs. La durée de conservation d’un macérât est d’environ 3 mois.


Quelques suggestions
Macérât huileux de carotte
Macérât huileux de feuilles de basilic
Macérât huileux d'ail
Macérât huileux de persil
Macérât huileux de poudres ayurvédiques (henné, amla, neem...)
Macérât huileux de gingembre
Macérât huileux de thé vert
Macérât huileux de feuilles de laurier
Macérât huileux de vanille
Macérât de feuilles de menthe 
Il est possible de réaliser toute sorte de macérât selon ses besoins et selon les bienfaits recherchés

 Je partagerai avec vous mon macérat d'ail+oignons dans un article à venir.


Laissez libre cours à votre imagination et bonne popote…


7 commentaires:

  1. Bonjour, y a t il une différence de propriétés entre un macérat a chaud et un a froid? Pour le persil quel est le mieux adapté??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Linette,
      En terme de propriétés, il n’y a pas vraiment de différence entre une huile obtenue après macération à chaud ou à froid, l'essentiel étant que l'huile absorbe au mieux les éléments contenus dans la plante qui est macérée, La macération à chaud est plus rapide car la plante libère plus vite ses principes actifs sous l'effet de la chaleur, par contre la macération à froid se fait plus lentement.
      Pour ton macérat de persil,cela dépend de toi et de ton degré de patience.
      1. Tu peux laisser infuser le persil (sec ou frais) dans une huile de ton choix pendant 6 semaines à l'abri de la lumière,(avec quelques gouttes de vitamine E pour éviter le rancissement)
      2. Tu peux aussi faire une macération à chaud si tu es moins patiente, tu laisse le persil (frais ou sec) infuser dans une huile de ton choix au bain marie
      Maintenant à toi de choisir
      Merci d’être passée

      Supprimer
  2. Bonjour, bonjour
    je suis donc allée dans le petit magasin bio du coin et j y ai demandé de l huile de lin afin de faire une macération rapide au bain mari... surprise la gentille dame qui est une connaisseuse me dit qu il est mauvais de faire chauffer l huile de lin et qu il est important de la garder au frais... qu en pensez vous? Est ce que le fait d y ajouter de la vitamine e suffit, n y perd t elle pas toutes ses propriété d après la dame elle y deviendrait même toxique...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Linette,
      En effet l'huile de lin est fragile et rancit facilement.On conseille de la conserver au réfrigérateur ou dans un endroit très frais. Elle ne supporte pas les hautes températures. Si tu veux faire une macération à chaud, tu devra choisir une huile qui supporte les hautes températures (tu pourras demander conseils au magasin) telle que l'huile d'olive, l'huile de coco, l'huile de pépins de raisins, huile de tournesol,huile d'amande douce... Si tu tiens absolument à utiliser l'huile de lin pour ta macération faudra la faire à froid et laisser macérer au frais afin d'éviter le rancissement.
      La vitamine E permet de conserver le macérat pour une période, elle permet de ralentir le processus de rancissement de l'huile. Il est conseillé de ne pas conserver le macérat plus de 3mois, faut éviter de prépare de grandes quantités d'huiles.
      J’espère avoir répondu à ta préoccupation, n'hésite surtout pas à revenir en cas de problème

      Supprimer
  3. Merci beaucoup, après de plus amples renseignements concernant les huiles et par rapport à ce que j attends d une huile (j ai de la dermite) que penses tu pour la macération a chaud de l huile de tamanu et de l huile de rose musquée? Et penses tu que je puisse faire un mix de ces deux huiles pour une macération à chaud avec persil plat ou frisé, quelle différence? Voilà beaucoup de questions... mille merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recoucou, dsl mon nom n a pas été inscrit j ai du faire une erreure... c est linette, bonne journée

      Supprimer
    2. Coucou Linette,
      L'huile de tamanu a des propriétés cicatrisantes,antibiotiques,anti taches, anti inflammatoires et l'huile de rose musquée a des propriétés réparatrices, anti rides, cicatrisantes, anti vieillissement... Ces deux huiles à priori pourraient t'aider dans la résolution de ton problème mais quant à la compatibilité du mélange je ne pourrait te répondre car je n'en ai jamais utilisé. L'huile de tamanu et rose musquée ne supportent pas la chaleur, elle doivent être conservées à des températures inférieures à 25°C, plus de détails ici http://www.huiles-et-sens.com/showdefine.php/huiles-vegetales

      Le persil plat et le persil frisé sont très différents d’aspect comme de goût. Le persil plat est le mieux adapté à la cuisson: son arôme est plus intense et il supporte bien la chaleur. Quant au persil frisé, il supporte mal la chaleur et convient donc plutôt pour la cuisine froide. Donc, le persil plat sera plus adapté à une macération à chaud et le persil frisé à une macération à froid.

      La dermite est une inflammation cutanée qui pourrait être à priori traitée avec ces deux huiles (tamanu et rose musquée) mais je te conseillerai de consulter un dermato afin d'avoir plus de détail, car il sera plus à même de te prescrire ce qui permettra de résoudre ton problème.

      Je te souhaite te bonne guérison et à très bientôt

      Supprimer

Merci de laisser un commentaire si tu as des remarques sur cet article, sur le blog en général ou une question quelconque, et n’oublie pas de t'abonner!

Merci pour ta visite ^_^

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...